• open panel

Sport et grossesse : écoutez votre corps !

ASSURANCE AUTO • HABITATION • PRÉVOYANCE • ÉPARGNE RETRAITE • ASSURANCE VIE • SYNDICS & PNO • ARTISANS- COMMERCANTS • PROFESSIONELS DU TOURISME•

Sport et grossesse : écoutez votre corps !




« Le sport pendant la grossesse est une question de sensation, d’écoute de soi et surtout de bon sens », souligne Anaïs Phan, coach sportif à domicile. Car il est important d’adapter l’intensité et la régularité de l’activité sportive selon votre forme et l’avancée de votre grossesse. Sans oublier de toujours demander l’accord de l’obstétricien.

Pendant la grossesse, ne forcez pas sur la ceinture abdominale

Pendant le premier trimestre de la grossesse, on peut pratiquer la majorité des sports, mais certains avec parcimonie car c’est le moment où l’œuf s’implante et le placenta se constitue. Il faudra donc limiter les activités avec sauts, rebonds et renforcement abdominal ou relevé de buste et bassin (athlétisme, escalade…). 
Si vous souhaitez conserver vos carrés de chocolat (ou grand droit de l’abdomen), oubliez ! « Plus vous les travaillez pendant la grossesse, plus vous  risquez le diastasis post-partum, c’est-à-dire une déformation des muscles de l’abdomen, ceux qu’on appelle les grands droits. Cette distension aboutit à un mauvais tonus musculaire et à un ventre plus du tout plat après la naissance de bébé ». Bref, l’effet inverse de ce que qui était recherché… 
La fatigue et les nausées des premières semaines risquent de limiter l’envie de faire du sport. Écouter son corps est la seule recommandation : si une sieste ou une simple marche s’impose, ne cherchez pas à en faire plus. 

Ne dépassez pas votre zone de confort respiratoire

Au cours du deuxième trimestre, la femme enceinte peut retrouver du tonus. Dans ce cas, « pratiquez votre activité de manière modérée en évitant l’essoufflement », poursuit Anaïs Phan. Natation, aquagym, marche rapide sont les activités cardio à privilégier, à condition de ne pas dépasser sa zone de confort respiratoire. 
Car au fur et à mesure de l’avancée de la grossesse, le souffle sera plus court, les battements de cœur plus rapides, avec l’augmentation du volume sanguin, et la mobilité limitée avec le développement de bébé. 
Que les adeptes du jogging se rassurent, on peut tout à fait continuer cette activité jusqu’au milieu du deuxième trimestre, avec l’accord de son obstétricien. Au-delà, le poids du bébé risque de créer des douleurs dans le bassin et le dos. Anaïs Phan conseille donc de « marcher dès que vous vous sentez trop essoufflée, que vous avez un point de côté ou un rythme cardiaque qui s’emballe ». 
Au dernier trimestre, « bouger pourra atténuer certaines douleurs et vous permettre de mieux dormir », selon Anaïs Phan. Le yoga, le pilates ou des arts martiaux comme le Gi Gong  ou le Taï Chi sont recommandés car basés sur la respiration et des mouvements souples et amples. 

Plongée sous-marine et sports de combat : attention danger !

« Dans le cadre de n’importe quelle activité physique choisie, vous éviterez l’essoufflement de manière répétée, intense et régulière car il résulte d’un manque d’oxygène dans l’organisme et peut donc mettre en danger la santé du bébé qui en sera également privé », prévient Anaïs Phan. 
C’est pour cela que la plongée sous-marine est le seul sport incompatible avec la grossesse à cause du risque d’hypoxie, un manque d’oxygène pour le fœtus pouvant entraîner la mort in utero. Il est également préférable de stopper net les sports de combats (boxe, judo, karaté…) et ceux pouvant entraîner des chutes violentes (équitation, ski, cyclisme…). 
Pour faire du sport en toute sécurité, il est nécessaire d’agir avec l’accord de son obstétricien. Pensez à boire régulièrement de l’eau au cours des séances. En cas de fringale, privilégiez des aliments peu gras et peu sucrés : la banane et les produits laitiers pour récupérer, la viande blanche pour reconstruire les fibres musculaires, les lentilles pour l’effort… 
Chaque grossesse étant vécue de manière différente, il est important de savoir reconnaître les premiers signes de fatigue.  



Source link

Merci de remplir le formulaire ci-dessous

Pour toute demande d'informations


Agence de GrenobleDu Lundi au Vendredi: 9h - 12 h / 13h30 - 17h30

1 Place du docteur Léon MARTIN

38000 GRENOBLE

Votre contact :
Frédéric BEAUGRABD

Alexandre MAZZONE

Tel. 04 76 87 80 13

Fax. 04 76 87 80 05

Email : grenoble-sud@gan.fr

Frédéric Beaugrand Assurances GAN Grenoble
Click to activate map

Agence de VizilleLundi 14h - 18h, Mardi, jeudi 9h - 12h / 14h - 18h Mercredi et vendredi 9h - 12h / 13h30 - 17h30

26 Rue Jean Jaurès

38220 VIZILLE

Vos contacts :
Marianne RUFFINENGO

Tel. 04 76 68 00 63

Fax. 04 76 78 30 07

Email : vizille@gan.fr

Frédéric Beaugrand Assurances GAN Grenoble
Click to activate map

Agence de Bourg d'OisansLundi, Mardi AM, Mercredi, jeudi, Vendredi AM sur RDV au 04 76 68 00 63 , Permanence Mardi 9h - 12h Vendredi 9h - 12h

2 Béal de la Fontaine

38520 Le BOURG-d’OISANS

Vos contacts :
Marianne RUFFINENGO, Frédéric BEAUGRAND

Tel. 04 76 68 00 63

Fax. 04 76 78 30 07

Email : vizille@gan.fr

Frédéric Beaugrand Assurances GAN Grenoble
Click to activate map

Conformément à la loi Informatique et libertés n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d'opposition, d'accès et de rectification des données vous concernant. Pour cela il vous suffit de nous le signifier par mail.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plusAccepter